Référence bibliographique

 

Dossier PRIORE : une nouvelle affaire PASTEUR ?

Jean Michel GRAILLE

Editions DENOËL, PARIS, 1984.

ISBN 2-207-23002-3

305 pages.

 

@@alt@@

Présentation par l'auteur :

" Issu d’un mélange complexe d’ondes électromagnétiques et de champs magnétiques, le rayon Priore, mis au point dans les années 50 par Antoine Priore, ingénieur italien installé à Bordeaux, a pour propriété essentielle de réveiller et de renforcer de façon considérable certains systèmes de défenses naturelles de l’organisme.

Ce rayonnement représente indiscutablement une des clés de l’immuno-stimulation, phénomène que de nombreux chercheurs dans le monde tentent depuis des années de provoquer par des méthodes diverses mais avec des résultats médiocres sinon nuls.

La preuve de l’efficacité biologique du rayon Priore a été faite en 1969, très officiellement, très scientifiquement... et sous contrôle d’huissier, par une commission pluridisciplinaire. Cette preuve n’a jamais été contestée. On s’est contenté de l’ignorer. En effet, Priore est mort en mai 1983, sans que sa découverte ait été reconnue.

Pendant plus de vingt ans, de nombreux scientifiques, bordelais mais aussi parisiens, de l’Université, du C.N.R.S., de l’INSERM, de l’institut Pasteur, ont travaillé sur les appareils successifs mis au point par l’ingénieur et communiqué le fruit de leurs travaux à l’Académie des sciences. Des milliers d’animaux ont été soumis au rayonnement. Des hommes malades aussi. Avec des résultats stupéfiants.

Mais rien n’y fait. Quelques scientifiques, essentiellement parisiens, essentiellement des cancérologues, peu nombreux, mais de "ceux qui comptent", opposent tout leur "poids", toute leur influence, à la reconnaissance de cette découverte. Pourquoi ? Parce qu’ils refusent d’admettre qu’une découverte aussi importante ait pu être faite hors du "bastion" de la recherche "officielle", subventionnée à si grand prix.

Après avoir examiné les pièces, souvent troublantes, parfois révoltantes, du "dossier Priore", le lecteur pourra en toute connaissance de cause comprendre la portée de cette découverte dont la guérison du cancer (ou de certains cancers) n’est qu’un des aspects. Il sera alors armé pour juger l’attitude des protagonistes de ce dossier et pour le faire savoir. C’est en fait la dernière chance de faire reconnaître le rayon Priore. "


Pour tÚlÚcharger cet ouvrage, cliquez sur les liens ci-dessous (textes au format PDF ; photos au format JPEG)

Table

Préface
1. La conspiration du silence
2. Antoine Priore : un ingénieur italien amoureux de Bordeaux
3. 1948-1963 : Priore commence ses expériences et soigne ses premiers cancéreux
4. 1964-1965 : Le Pr. Courrier prend le contrôle des opérations
5. 1er mars 1965 : Robert Courrier présente le dossier Priore devant l'Académie des sciences. La guerre est déclarée
6. Critiques justifiées et travail de sape
7. Les industriels entrent en jeu
8. Le Pr. Pautrizel s'en mêle
9. De la cancérologie à l'immunologie
10. Latarjet accuse les Bordelais de trucage
11. Les trypanosomes du Pr. Pautrizel
12. Les preuves de P. Châteaureynaud-Duprat
13. Mai 1969 : L'épreuve de vérité
14. La recherche militaire à la rescousse
15. La D.G.R.S.T., contrainte et forcée
16. Contrôler Priore, éliminer Pautrizel
17. Cinq jours de rêve
18. Pour le plus grand déshonneur de la science
19. La lueur et l'acharnement

Conclusion
Annexe1
Annexe2
Annexe3
Photo1
Photo2
Photo3
Photo4
Photo5
Photo6
Photo6bis
Photo7
Photo7bis

  << PrécédentSuivant >>